Benoît Chappuis

Contact

Benoît Chappuis est avocat et docteur en droit. Il est professeur à l’université de Genève et professeur honoraire à celle de Fribourg. Il a été associé pendant près de trente ans et managing partner pendant six ans de Lenz & Staehelin. Il y était responsable du groupe litigation. Il a été membre du Conseil de l’Ordre des avocats de Genève qu’il a présidé en qualité de bâtonnier. Il a également siégé à la Cour de justice de Genève en qualité de juge suppléant, fonction au terme de laquelle il est devenu membre du Conseil supérieur de la magistrature. Il a présidé la Société genevoise de droit et de législation.

Voir ses publications scientifiques.

Tous ses articles

Le secret professionnel des avocats extra-communautaires

L’art. 264 al. 1 let. d CPP dispose que ne peuvent être séquestrés par les autorités pénales « les objets et les documents concernant des contacts entre une autre personne et son avocat, si celui-ci est autorisé à pratiquer la représentation en justice en vertu de la loi du 23 juin 2000 sur les avocats et n’a pas le statut de prévenu dans la même affaire ». Le lettre de la loi indique que cette exception à la saisissabilité des documents est réservée aux avocats titulaires d’un brevet suisse inscrits à un registre cantonal, ainsi qu’aux avocats UE/AELE auxquels la LLCA est applicable en vertu des accords passés par la Suisse. Le Tribunal fédéral a refusé de l’étendre, par voie d’interprétation, aux avocats extra-communautaires, au motif que, même si on devait considérer que ces derniers sont soumis à l’art. 321 CP (question laissée ouverte), ils n’entrent clairement pas dans le champ d’application de l’art. 264 CPP.